Mai 02 2022

Par Teutates !

Visuel accueil KS v2

Au départ on pensait que cela prendrait trois mois, six au pire…

Deux ans plus tard presque, notre première campagne de financement particiatif commencera le 31 mai prochain sur Kickstarter.

Entre temps, on a fait des étude de marché et de faisabilité pour les faire en injection, en métal coulé dans des moules vulcanisés pour finir par la solution qui permet le plus de créativité et de suivi dans la durée : la stéréolithographie plus communément appelé impression 3D en résine. Et cette résine, elle est à base de soja et les résidus sont compostables, mais ça on vous en a déjà parlé sur notre chaîne vidéo.

Entre temps, aussi, on a commencé une chaîne vidéo, il y a un an et appris à maitriser (enfin, presque…) les techniques nécessaires.

Entre temps, on a produit Aleéa Jacta Esto.

Entre temps, il y a plein de choses qu’on n’a pas eu le temps de finir.

Mais, cette fois-ci, on y est.

Alors, on compte sur vous. Parce que ça serait un chouette cadeau de noël (ou d’anniversaire, au choix) si ce qu’on fait vous fait plaisir.

Merci à Johan, Merci à Yann-Gaël, Merci à Fabien, Hervé, Laurent, Darius, Thierry, Yannick, Philian, Sylam, Ramius, tous les joueurs d’Orléans Wargames, tous les joueurs du groupe DBA Fr sur facebook… et merci, merci à tous les soutiens !

Alors, d’ici le 31, on vous laisse avec une petite vidéo de 2mn30… Et nous, le 31, on va essayer de s’y tenir !

Et pour suivre la campagne dès le début :
https://www.kickstarter.com/projects/zbbeditions/par-teutates-gallic-army-stl-files-and-or-miniatures

Avr 01 2022

Les réglettes, ça ne règle pas tout…

visiuel eshop Il fallait bien un titre pour le dire !

Nous sommes tombés en rupture de stock de réglettes. Un nouveau stock arrive bientôt, mais avec une mauvaise nouvelle : leur tarif n’avait pas varié depuis 6 ans et c’est fini. Nous serons obligés de les faire passer de 6,60 € l’unité à 8,95 €. Retour en stock prévu fin avril 2022.

Mar 16 2022

18 & 19 Juin 2022, Rencontres Francophones 2022 – Viens Prendre Ta Patay !

18 & 19 Juin 2022 : Viens Prendre Ta Patay !

18 & 19 Juin 2022 : Viens Prendre Ta Patay !

Un Week-End bien rempli !

Pour cette première édition des Rencontres Francophones depuis le début du COVID, on vous propose un programme bien fourni ! En effet, depuis l’opus de 2019, on réfléchissait à pouvoir proposer une formule qui permette à ceux qui ne veulent jouer que le dimanche de pouvoir le faire et à ceux qui font le déplacement et qui aimeraient bien en profiter tout le week-end, de le faire aussi !

Et, encore cette fois, on cherchait un lieu en lien avec l’Histoire sur l’époque qui nous concerne.

Et bien, ça sera sur le lieu de la bataille de Patay, la bataille même qui à donner lieu à la célèbre expression « Prendre sa Patay » !

On vous propose donc, le samedi, de :

* Visiter le champ de Bataille avec les commentaires éclairés d’Olivier Bouzy, Docteur en histoire médiévale et Directeur de la Maison Jeanne d’Arc d’Orléans,
* Partager le repas du Samedi soir assez tôt avec Olivier Bouzy,
* Finir la soirée par un tournoi « Au Chapeau »

Et le Dimanche, c’est le tournoi « Officiel », dès 9 h pour finir tôt pour ceux qui ont de la route !

Pour ceux qui ne connaissent pas, Patay est un peu au nord d’Orléans, facile d’accès !
La visite du champ de bataille et le tournoi du samedi soir sont gratuits.

Mais, particuliarités :
– L’inscription est indispensables pour toutes les activités. Elles sont centralisées, dont pour les paiements, sur la boutique partenaire Bella Ciao, ICI !

– Les inscriptions au Tournoi doivent également être faites sur le T3, vous y retrouverez les règles spécifiques à chacun d’entre eux !
* Pour le tournoi du samedi soir, c’est ICI,
* Pour les Rencontres Francophones à proprement parlé, c’est LA !

Les inscriptions sont provisoirement limitées à 18 joueurs le temps que le site T3 enregistre notre réadhésion comme organisateur premium (que nous n’avions pas renouvellée pendant le covid).

En espérant que cette formule vous plaira, on vous dit : A BIENTÔT !

Oct 21 2021

Il ne sait plus où donner de la tête…

Confused GeneralIl ne s’agit pas de nous car, en effet, nous avons des années de retard sur tous nos projets. Il s’agit du bien nommé : The Confused General…

ENEnglish players are welcome : Find a translation below !!

Oui, tant de chose à faire, tant d’ordre à donner ce pauvre général et seulement 6 au mieux comme résultat… A moins qu’il faille y voir l’embarra d’utiliser ces fameux 6 PIP en ce demandant si le prochain tour sera aussi prolifique !

On le retrouvait, général, sur les dés que nous avons fait graver pour DBA. Le dessin qui orne la couverture du livre de règles de DBA fut dessiné par Euan Smith.

Et bien dès maintenant, vous pouvez en télécharger un fichier STL pour l’imprimer en 3D pour le faire apparaître sur vos tables de jeux !

Ce téléchargement est gratuit. En faisant ceci, on se fait plaisir. Mais pas que … car nous sommes de petits malins…

Nous allons lancer une campagne de financement participatifs pour lancer notre propre « marque » de figurines.

Confused General de hautCes figurines seront sous forme de fichier STL à télécharger mais nous pourrons aussi les imprimer pour vous.

Comme vous pouvez vous y attendre, les premières armées proposées seront en lien avec les suppléments DBA déjà édités et on commencera par les gaulois, au premier semestre 2022 !

Mais pour vous faire attendre, quelques visuels dont une série de clichés de la figurine sur un diorama réalisé par nos soins.

Merci Johan (la gravure, c’est lui !) pour ce superbe travail !

Confused General de faceLe fichier à télécharger se trouve sur le site de notre partenaire Wargaming 3D ! Allez-y, il est gratuit ! Pour l’instant il s’agit du 15 mm. Nous le mettrons en ligne pour du 28 mm également et, pour les plus … les moins… pour ceux qui veulent aller vite, il y aura bientôt le même fichier mais avec les supports déjà intégrés !

In English now :

So Confused… But, if we have a lot of things in late for many years about our projects, it’s not us. We named : The Confused General…

Yes ! So much things to do ! A lot of order to give for this poor general et only 6 max because of the restriction of a 6 side dice ! Unless you can see confusion because he made a 6 as PIPs, asking himself si the following turn could be the same…

The Confused General sample 3D backYou can met this general instead of the 6 on the engraved dice we have produced last year ! This drawn was done by Euan Smith and illustrated the DBA rules since the beginning.

Right now, you can download a stl file to print it in resin and make it appear on your table !

This is free. For our pleasure. But because we have a plan too :

We are preparing a crowfunding camapign to launch our own miniature series ! With STL files we will propose to print it in resin for you too if you need it.

As you can think, the first armies concern will be for the DBA expansion we have ever produce et we will start which the Gallic army, Q1 or Q2 of 2022 !

The Confused General sample 3DFor the moment, some pictures from a diorama done by us.

Many thanks to Johan (the artist creating the files !) for this beautiful work !

The files is to dowload on the website of our partner Wargaming 3D ! Let’s go, it’s free ! 15 mm for the moment, we will propose it for 28 mm too and for whom of you who are the more… the less… for whom who want to go fast, the same file including printing support will be on line soon !

Mai 13 2021

Une chaîne Vidéo !

Dans notre news du 1er Mars, dans le dernier paragraphe J,K,L … , nous évoquions le fait d’être moins inertes…
vu chaîne Youtube
C’est chose faite ! Notre chaîne vidéo est lancée ! C’est sur Youtube, ce n’est pas très original mais ça a le mérite d’être accessible et connu de tous.

Vous avez donc déjà 5 vidéos en ligne. D’un format court, elle ne sont pas « monétisées » et donc, à part peut-être un petit bandeau de pub au départ, vous ne devriez pas être interrompus en cours de visionnage.

D’un format de 15 minutes, l’objectif est de parler de nos actions, de DBA en premier lieu bien sur ! Des parties, des présentations, des interviews, des explications, du teasing…

Nous nous sommes équipés, des équipements complémentaires sont attendus (pour filmer de dessus facilement par exemple), le style est perfectible… mais on espère que ça va vous plaire et, bien sur, on vous invite à vous abonner, à partager, à coller un petit pouce dessus.

Alors, en attendant de déconfiner et de pouvoir – bientôt – retourner au cinéma… bons films !

Mar 01 2021

2021, une année REACH !

Période traditionnelle des voeux à peine terminée, on en profite pour faire le point sur différents projets…

2020, une étrange année

2020, une étrange année

.

Ne le cachons pas, la fin de l’année 2020 fut difficile, très difficile. Nombre de projets qui devaient avoir lieu en 2020 sont suspendus dans une espèce de dimension parallèle et quand, en plus, le reste ne veut pas…

Mais ne nous plaignons pas : 2020 a vu la publication du premier supplément depuis la sortie de la règle et de Punica et il a été vraiment très bien accueilli par les joueurs et les critiques. Les ventes de la règles sont reparties à la hausse. Et, surtout, de nouveaux chouettes projets sont en préparation (même s’il va falloir les sortir de cette foutue twilight zone) !

Petit inventaire façon Prévert même si en ce moment, c’est de prés verts dont on a envie…

De la miniature tout d’abord :

Le chouette supplément sorti pendant le 1er confinement !

Le chouette supplément sorti pendant le 1er confinement !

* – A : Reprendre l’import et la diffusion de figurines Essex. Outre l’instabilité de leurs tarifs (cf. notre news du 6 février 2020) et de petits soucis comme le Brexit et le fait de devenir importateur d’articles contenant une substances prohibée en Europe (Le plomb, cf. la news du 16 février 2021 cette fois), nous allons reprendre l’import de packs de chez Essex. Le packaging et les contenus vont être revus (cf. ci-dessous).

* – B : Créer et Développer une nouvelle gamme de figurines. Ca, c’est de la nouvelle. Oui, de la nouvelle ambitieuse qui détonne ! Bien sur, ça nécessite des infrastructures tant matérielles que logiciels. Des compétences humaines aussi, beaucoup de compétences humaines (graveurs, sculpteurs, référents historiques…). Et tout cela pour un marché de niche. Mais les solutions se dessinent et c’est vraiment motivant.

Eléments pour les bagages juste après une sous-couche "ivoire" !

Eléments pour les bagages juste après une sous-couche « ivoire » un peu ratée ! C’est du 15 mm mais le 28 viendra… Cliquez sur l’image pour agrandir.

Les premiers investissements matériels sont faits (sans en dire plus, mais on vous en reparle bientôt) et servent à la réalisation des prototypes. Pour la première fois, nous ferons appel à un financement participatif qui aura lieu entre le début de l’été 2021 (mais c’est très optimiste) et l’automne (pour rentrée plein de bonnes résolutions pour ceux qui peignent !).

* – C : Devenir autonome en production de MDF. Ce projet ne fait pas rêver plus que cela en lui-même. Mais entre production de prototype et de vouloir pouvoir continuer à proposer des packs d’armées, qu’ils soient originaires de chez Essex ou de notre propre gamme, avec des socles, ça devient nécessaire. Pour ne pas impacter trop sur les coûts, nous devons produire en interne. Une telle machine prend de la place – notre principal problème – et nécessite une surveillance et une présence lorsqu’en production. Bref, nous allons donc nous équiper et sur le plan matériel et sur le pan logiciel.

Quittons la miniature et passons au papier…

Un vieux grognard piqué sur le web ici : http://www.leforumlafigurine.com/t16413-vieux-grognard

Un vieux grognard piqué sur le web ici : http://www.leforumlafigurine.com/t16413-vieux-grognard

* – D : Publier de nouveaux suppléments. 5. Cinq ! Oui, cinq sont en chantier. Cinq auteurs différents. Cinq périodes et géographies différentes. Soyons clairs, c’est très ambitieux et tous ne verront pas le jour en 2021. Mais… Et un des suppléments sera dans un nouveau format. Un pavé important. Un recueil multi-règles en partenariat avec d’autres éditeurs pour leurs règles à eux. C’est aussi très original. Certains éditeurs nous ont déjà dit oui sur le principe, d’autres sont justes contactés et quelques uns de plus vont l’être. Là aussi, il est trop tôt pour en dire plus car c’est en défrichage mais, même si ça échoue, on vous en reparlera dès qu’on saura si ça se fait où pas. En écrivant ces lignes, à l’idée de la masse de travail que cela représente mais aussi à l’idée de notre satisfaction si on y arrive, autant vous le dire : un sourire épanoui barre nos faces de vieux grognards caractériels !

* – E : Traduire et diffuser les suppléments.
Pour l’instant, les suppléments que nous publions sont seulement en français. Nous travaillons actuellement à la traduction en Anglais, en Espagnol et en Italien de ceux-ci, en commençant pas Tres Galliae. Punica suivra mais dans une version « améliorée » : un historique de la deuxième guerre punique viendra étoffée ces traductions. Rassurez-vous, pour les francophones, ces pages supplémentaires seront accessibles en téléchargement gratuit sur notre site.
image drapeauxTraduire, c’est bien, mais il faut rendre ces scénarios disponibles et les frais d’envois, ça coûte cher, aussi ces traductions seront disponibles essentiellement en « Print On Demand » réalisées avec des partenaires répartis sur la planète… La qualité papier pourra malheureusement varier en fonction des partenaires mais nous étudions actuellement les solutions pour que les tirages soient les plus proches possibles des standards de la VF !

Si cela ce passe bien, nous essayerons petit à petit de sortir les nouveaux suppléments dans les différentes langues en même temps que les VF mais on va vous demander un peu d’indulgence au moins pour cette année !

* – F : Fiches de bataille à télécharger. Bon, ça, c’est assez simple. On vous invite d’ailleurs à aller télécharger les deux dernières mises en ligne dont nous vous parlions dans cet article, le 10 février dernier ! Il y a déjà des choses de prêtes, d’autres presque, d’autres un peu moins que presque et puis il y a toujours la petite envie qui nous prend si rarement mais qui nous la fait produire en quelques jours…

Plus vraiment du papier mais plus de la figurine non plus…

De jolis dés qui ne demandent qu'à rejoindre vos armées !

De jolis dés qui ne demandent qu’à rejoindre vos armées !

* – G : Des dés gravés.
Ils sont en stock depuis près de 6 mois et en cette fin février, ils sont enfin disponible à la vente dont en ligne sur notre e-boutique et celle de notre partenaire habituel, Bella Ciao.
La face gravée est celle du « 6 » et les points sont blancs. Si cela vous plaît, nous ferons peut-être un autre tirage avec les points en noirs mais cette fois la gravure en place du « 1 » et, ainsi, si un joueur de « 6 » rencontre un joueur de « 1 », à la couleur de la gravure/ des points, on sait quel est le tirage !
Le dessin ayant servi à la gravure est de Stanislas Gros qui nous a souvent produit des aplats pour illustrer nos boîtes et il reprend bien entendu le « Confused General », emblème de DBA, de Euan Smith !

* – H : Des Aides de jeux.

Illustration de l'avancée de notre réflexion :  An Empty Black Box...

Illustration de l’avancée de notre réflexion :
An Empty Black Box…

Probablement le projet le plus « en gestation » parmis tous. Il a pour objectif de remplacer les fiches d’armées que nous produisions dans les packs. Outre que la production de ces dernières était un peu fastidieuses (nombreuses sources d’erreur possibles exigeant un forte relecture, une impression de qualité en très petites quantité extrêmement onéreuse…) nous souhaitons préparer quelque chose qui sera facile à adapter le jour ou… ou une version 3.1 ou 4.0 verra le jour. Et, en plus, on souhaite lui donner une forme plus moderne de présentation tant sur l’objet que pour ça lecture pour faciliter la prise en main par les joueurs qui débutent à DBA (tout en restant fonctionnel pour les vieux grognards illustrés ci-dessus !).
Forme et contenu, on cogite, on est exigeant, soyez patients – mais certains le sont déjà depuis un moment – mais on trouvera et ça claquera, c’est sur ! Pour prendre une expression surannée : ça va roxer du poney !

Rome proto* – I : Alea Jacta Esto
Ca, ça devrait être une surprise pour tous. Ce projet avance bien plus vite que prévu mais ne nous emballons pas. Nous espérons pouvoir le proposer finalisé pour ces premiers opus – trois au départ – avant l’été. Nous ne vous en disons pas plus mais ceux qui voudraient que DBA soit moins un jeu de « châtard » devrait être comblés. Cela vous met sur la voie ? Cela vous laisse sans voix ? Nous espérons que cela … se voit ! Enfin, se verra !

Tous ce matériel, c’est bien, mais, sans les joueurs…

* – J, K & L… Pour cette dernière partie, la plus importante puisque finalement, DBA, ça n’existe que parce qu’il y a des joueurs, c’est beaucoup plus vague. Outre que, pour nos publications, si nous arrivons à en augmenter la cadence, nous aimerions bien à terme constituer quelque chose comme un « comité scientifique », nous espérons pouvoir proposer une formule qui ne soit pas en « t »l »travail » pour les prochaines Rencontres Francophones.

Et puis surtout, nous aimerions vous proposer un support plus vivant, plus réactif et moins inerte que du papier. On ne va pas attendre la fin des épidémies pour ça. Ca aussi ça avance bien. Et on espère que ça vous fait saliver parce que, franchement et en toute modestie : il y a de quoi !

On vous souhaite de bien vous porter, de chouettes lectures, d’heureuses heures de peinture et beaucoup de manipulation de figurines !

Fév 16 2021

Depuis le BREXIT, à SCIP, t’es REACH !

Ou comment vous informer de l’arrêt de la distribution en boutique des figurines métal en France pour se limiter à la vente aux particuliers dans un premier temps…

Nous importons des figurines Essex Miniatures pour DBA. Nous les reconditionons et nous les proposons à la vente pour des détaillants et aussi directement auprès des particuliers. Mais…

1 – BREXIT :

Depuis la décision du Royaume-Uni de « brexiter » (en plus des variations de prix importantes d’Essex sur les packs DBA), nous avions décidé de suspendre nos approvisionnements il y a un an environ. Maintenant, le Brexit a eu lieu et on en sait un peu plus sur le comment et le vers quoi nous allons aller.

Brexit : une frontière qui revient.

Brexit : une frontière qui revient.

Tout d’abord, le Brexit se fait sans droit de douanes. Particuliers ou professionnels, nous y aurions été soumis de la même façon, le seule différence aurait été dans l’affichage des tarifs : nos prix auraient inclus ces droits, les prix directs n’auraient pas varié mais le consommateur final aurait eu la plus ou moins grande surprise de se les voir réclamer par les douanes lors de l’arrivée de son colis.

Du coup, ça ne change rien ?

Pas tout à fait : du fait qu’il n’y a plus liberté de circulation des marchandises, vu que les packs arrivent d’hors U.E., le transporteur doit vous réclamer le paiement de la TVA avant la livraison. Pour cela aussi, ça ne change rien : un professionnel récupère cette TVA en la déduisant de ce qu’il doit verser à l’Etat chaque mois puis il l’inclue dans le prix final du produit. Bref, que le professionnel la paye cette TVA sur le produit importé avant de la déduire des sommes à reverser ou qu’il ne la paye pas, c’est pareil pour le montant de la TVA.

C’est donc pareil, sauf que… le transporteur, récolter cette TVA, ça lui fait de la paperasse et des salariés à gérer pour ce faire. Et il le fait payer au client, qu’il soit professionnel ou particulier. Sans être des droits de douane, ce coût se rajoute sur le produit final. Pour faire simple, avec des droits de douanes, le surcoût aurait été encore plus fort.

2 – REACH :

L’autre grand changement c’est que, au regard de la réglementation, comme notre fournisseur n’est plus dans l’Union Européenne, nous sommes donc importateur et, en tant que tel, responsable des matières et produits que nous y faisons entrer.

Registration, Evaluation and Authorisation of Chemicals. La réglementation sur les produits chimiques fait 850 pages et ça, c'est seulement pour les règles. Viennent ensuite la compatibilité avec les autres directives comme pour le jouet sans compter la documentation pour chaque produit et ses spécificités. C'est "un peu" technique...

Registration, Evaluation and Authorisation of Chemicals.
La réglementation sur les produits chimiques fait 850 pages et ça, c’est seulement pour les règles. Viennent ensuite la compatibilité avec les autres directives comme pour le jouet sans compter la documentation pour chaque produit et ses spécificités. C’est « un peu » technique…

Or, il ne vous a pas échappé que nos petits soldats de métal préférés contiennent du plomb et que cette matière est un SHVC, une Substance Extrêmement Préoccupante (Substance Very High Concern) notamment par accumulation dans l’organisme et atteinte au système de reproduction.

Cette réglementation est REACH. Pour faire simple, nous avons donc du analyser celle-ci et, même si nos figurines contiennent plus de 0,3 % de plomb (plus de 60 % dans les faits), comme nous en importons moins de une tonne par an, nos obligations sont simplifiées. Elles se limitent à fournir des informations aux clients, qu’ils soient professionnels ou particuliers, la différence entre les deux étant qu’elles sont obligatoires aux professionnels, sur demande seulement pour les particuliers.

A ce point de la discussion, on pourrait se dire, d’un principe général de droit qui dit qu’on ne peut appliquer des règles rétroactivement que, avant le BREXIT, nos fournisseurs y étaient soumis à cette obligation d’information, non ? Bien joué mon capitaine ! Seulement voilà, la phrase sur les packs Essex était lapidaire et, honnêtement, comme on ne s’était pas aperçu nous aussi que c’était insuffisant, on ne va pas jeter la pierre sur nos fournisseurs (même s’ils en mériteraient quand même une petite dans leur pré-carré…).

Et c’est le moment de glisser un digression : Nos figurines sont considérées comme relevant du modélisme. Si tel n’était pas le cas, nous serions soumis à la directive sur les jouets et là, c’est encore plus simple, le plomb serait purement et simplement proscrit.

Dans les faits, sur ce critère, nous pourrons donc continuer à importer des figurines car elles ne « peuvent, dans des conditions normales ou raisonnablement prévisibles d’utilisation, être mis en bouche par les enfants. » Mais nous allons refaire nos étiquettes afin de mieux prévenir et mieux informer et clients professionnels et clients particuliers (sans attendre que ceux-ci le demandent car qui peut le plus peut… et parce qu’on trouve un peu hypocrite de ne devoir informer que les professionnels).

C’est bon, c’est fini ? On peut y aller ?

3 – SCIP :

Presque…

Il fallait s’y attendre et c’est finalement assez logique. Si on a des obligations pour introduire une substance sur le marché européen, on doit aussi penser à l’élimination de celle-ci après usage. Voilà, vous voyez venir le truc, on parle de déchets et de recyclage.

Substances of Concern In articles as such or in complex objects (Products) :Substances préoccupantes dans les articles, seules ou associées dans les produits.

Substances of Concern In articles as such or in complex objects (Products) :
Substances préoccupantes dans les articles, seules ou associées dans les produits.

Depuis le 5 janvier une directive de 2018 s’applique en France (et dans le reste de l’Europe), la directive introduisant SCIP, complétant les disposition du Code de l’Environnement.

Ce texte est transposé en droit français récemment et des décrets d’applications sont attendus. Mais, là encore, tant qu’à se pencher sur le sujet, autant anticiper.

Pour faire simple, sur la même base de données quant aux substances, un producteur ou importateur de ces substances devra aussi se préoccuper d’informer sur ce qui doit/peut-être recyclé et sur comment on doit le faire. Cette information se fait en saisissant un dossier au plan européen et en simplifiant cela, pour le consommateur final, sur le produit.

A ce jour, vu nos volumes, si nous nous limitons à la vente aux particuliers, nous ne sommes pas concernés par cette obligation.

C’est la raison pour laquelle nous avons pris la décision provisoire (le temps de nous armer pour répondre à nos obligations) de ne plus vendre aux clients professionnels mais seulement aux particuliers. Dans les faits, nos clients particuliers sont les boutiques et cela ne change que peu de choses vu que nous vendons peu dans les boutiques. Seule la boutique Bella Ciao pourra continuer à se fournir nos références du fait que, de par nos statuts juridiques, nous sommes liés et elle n’est pas un client à proprement parler et devient de ce fait la boutique exclusive de nos produits le temps que soyons fixé sur SCIP.

4 – Il est temps de se dire Au Revoir…

Pour conclure, car on en voit déjà qui gémissent sur les « excès » de l’Europe et des réglementations bureaucratiques…

Nous ne sommes pas opposés à ces réglementations. Nous sommes mêmes heureux qu’elles existent car elles protègent les populations (et souvent, pas assez d’ailleurs). Ces réglementations ne sont pas non plus des entraves à la « liberté d’entreprendre » car, en fixant des normes, elles protègent aussi les acteurs qui s’y soumettent face à ceux qui voudraient ne pas jouer le jeu.

Bref, un monde évolué est un monde complexe et ses règles de droit ne peuvent pas toujours être simples.

D’ailleurs, en ce qui concerne nos amis « brexiteur » du Royaume-Uni, cette directive étant antérieure de beaucoup au Brexit, elle a du être transposée bien avant cet évènement. Du coup, deux grandes options s’offrent au Royaume-Uni. La première consiste à suivre la réglementation et le travail de l’U.E. ET pour pouvoir continuer à y vendre car les clients continentaux vont demander cela ET pour protéger sa propre population. Le paradoxe de la chose c’est que le Royaume-Uni va se retrouver seul à supporter la charge de sa propre agence de surveillance plutôt que de ne profiter des fruits de tout un continent qui partage et produit ces informations en en partageant les coûts. L’autre solution, c’est que le gouvernement britannique abaisse ses seuils de protection vis-à-vis de la population qu’il est censé protéger et représenter…

Nous publierons bientôt un article sur nos projets dont vous verrez que certaines de nos décisions sont en lien avec les préoccupations rapidement abordées dans cet article.

Et nous tenons à remercier les différents acteurs institutionnels qui nous ont aidé à débroussailler ces textes touffus avec, par ordre d’apparition :
– La DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes),
INERIS (le service national d’assistance réglementaire REACH),
– La CCI du Loiret (Chambre de Commerce et d’Industrie)

A bientôt !

LogoDGCCRFheader_reach_2017Logo_CCI45_WEB_Cartouche_Bleu_Baseline (2)_Version_Blanche_Version_Blanche

Fév 10 2021

Deux nouvelles Batailles pour DBA !

Bataille de Tannenberg Illustration tirée des Chroniques de Dielbold Schilling l'Ancien

Bataille de Tannenberg
Illustration tirée des Chroniques de Dielbold Schilling l’Ancien

Bien sur, c’est prévu pour la version 3.0 mais on vous laisse transposer pour les adeptes des anciennes versions !

Nous vous préparons un article (un peu long) sur nos projets et qui fait aussi un peu le bilan de nos frustrations de l’année passée (2020 pour ceux qui ne suivraient pas…). Mais comme cela fait longtemps, nous avons le plaisir de vous inviter à lire deux nouvelles fiches de batailles.

Le chouette supplément sorti pendant le 1er confinement !

Notre campagne publiée en avril 2020


La première, Choisy-Au-Bac, se joue après la campagne Tres Galliae. Vous l’avez peut-être déjà lue, nous l’avions produite pour être publiée dans un numéro de Ravage Figurines. Alésia n’a pas suffit à César pour s’assurer de la paix en Gaule et il poursuit ses projets…

La seconde est une « vraie » nouveauté : Les Chevaliers teutoniques se prennent une raclée face à une coalition polono-lituanienne. Dénommée Grunwal, elle est aussi connue sous le nom de Tannenberg, faisant écho à une autre bataille se déroulant en 1914, lorsque tonnent les cannons du mois d’Août…

Comme d’habitude, vous pouvez retrouver nos fiches à télécharger sur notre site, ICI, ainsi que sur le site de la boutique Bella Ciao, notre partenaire qui gère nos envois, en particulier si vous souhaitez être livrés hors de France Métropolitaine, LA.

Bonne lecture !

Représentation la plus connue de la Bataille de Gunwald-Tannenberg Huile sur Toile de Jan Matejko, 1878, Musée National de Varsovie

Représentation la plus connue de la Bataille de Grunwald-Tannenberg
Huile sur Toile de Jan Matejko, 1878, Musée National de Varsovie

Août 24 2020

Des Scénarios (presque) en pagaille !

Tres Galliae ou la guerre des Gaules

Tres Galliae ou la guerre des Gaules

Cela faisait longtemps, bien trop longtemps qu’il n’y avait pas eu de scénarios publiés…

Et bien c’est réparé, oublié, plus qu’à recommencer… Mais en attendant…

indexIl y a bien sur la sortie du deuxième supplément consacré à la Guerre des Gaules. Bon, ça, c’est presque plus une info mais le Ravage Figurines n°18 en parlait lors de sa sortie, après le confinement, début juin (page 7 si vous cherchez).

104440807_1162074774147624_4039922986700108771_oMais, le même numéro publiait aussi un scénario exclusif qui se joue directement après la campagne : Choisy-au-Bac, en 51 avant J.C..

Vous le retrouverez en page 104 et 105.

Et comme le temps passe, il y aussi cette fiche qui attendait depuis… depuis… depuis près de trois ans d’être publiée. La bataille des longs murs. On pense à Athènes et son couloir qui la relie au port du Pirée. Mais ce n’était pas la seule ville à affronter cette problématique et la ville de Corinthe, une « challenger » naturelle vu sa position, avait les mêmes soucis et le scénario concerne cette ville au premier plan !

- 392 Bataille des Longs Murs

– 392 Bataille des Longs Murs

On vous laisse le découvrir Les Longs Murs – 392 av JC !

Et puis, parce que ça ne ferait pas vraiment pagaille sinon, notre petit doigt nous dit que vous devriez surveiller le prochain numéro de Vae Victis, le 152 qui sortira mi-septembre 2020.

Voilà, voilà….

vaevictis-152

Avr 19 2020

Les Rencontres du Confinement !

Les rencontres du confinement

Les rencontres du confinement


Si un jeu de figurines peut se prêter à un tournoi en mode « confiné », c’est bien le nôtre.

Alors, voilà, on se lance.

Bien sur, cela demande un peu d’organisation mais, en attendant les « vraies » troisièmes rencontres francophones qui devraient se tenir en octobre, voici un « mini » qui, peut-être, n’aura rien de mini de part les moyens techniques mis en œuvre.

Pour faire simple :

* Ce sont des rencontres francophones, donc on joue historique : chaque joueur amène deux armées s’étant opposées.
* On joue à la maison avec l’un des joueurs qui a tout le matériel chez lui (armées, décors, caméra sur pied) et l’autre joue en restant chez lui, dernière son écran, en dictant ce qu’il veut faire.

On joue sur trois jours maximum (cela dépendra du nombre d’inscrits, le nombre de rondes suisses étant donné par la fameuse équation
2^n >= nb de joueurs ou n est le nb de rondes), à raison d’une partie en début d’après-midi et une partie en début de soirée !

Bien sur, nous mettons en place des moyens de communication spécifiques et un vademecum qui sert de règlement en place et qui reprend tous les détails techniques.

Et, il se peut même que certaines vidéos soient enregistrées puis mises à disposition. Ca, c’est moins sûr mais…

En attendant, quelques formalités :

* L’inscription, c’est ICI.

* Le PDF du règlement à télécharger, c’est LA (ou en cliquant ICI).

* Le Forum de discussion dédié, c’est PAR LA.

Notez pour les afficinados de FaceBook que les résultats seront promulgés sur le groupe dédié à DBA en VF en même temps, page que vous pourrez trouver en fouillant ICI !

Nous restons chez nous. Nous sommes solidaires mais pas solitaires. Nous sommes joueurs et plus fort que ce méchant virus.

Et en plus, si on faisait l’éco-bilan de notre action, on se rendrait peut-être compte qu’on a moins pollué que si on s’était déplacé en voiture et tout le toutim… Mais, ça, c’est une autre histoire.

En attendant, nous allons profiter de cet étrange long week-end et on va (re)faire l’histoire !

Bons jeux !

Articles plus anciens «